Coloriage et confiance en soi : comment surmonter les blocages ?

Comment surmonter le blocage creatif

Tout artiste, quelle que soit son activité ou son niveau, peut se retrouver un jour confronté au syndrome de la feuille blanche. Le manque d’inspiration ou le blocage créatif peuvent un jour ou l’autre arriver à tout artiste. Pour les débutants, cela pourra être un obstacle des plus handicapants.  

En coloriage, plusieurs facteurs sont à l’origine de ce blocage, notamment lorsque l’on débute. Un dessin qui semble difficile, un coloriage inachevé et laissé de côté ou alors une appréhension de l’échec, le résultat est souvent le même : on se crée soit même des obstacles.

Comment peut-on surmonter cela et entreprendre le coloriage comme une partie de plaisir et non pas une corvée ?

Comprendre le blocage créatif

En dessin ou en coloriage, le blocage créatif survient au moment où l’artiste s’apprête à commencer le travail. Bien que toutes les conditions soient réunies pour entamer le coloriage, on se retrouve incapable de réaliser, ne serait-ce que, le moindre trait.

Devant un dessin à finaliser ou lorsqu’il s’agit d’une peinture, on a tendance à attendre « le bon moment » pour commencer. En réalité, cela constitue en lui-même un blocage, car ce « bon moment » vient souvent au moment où l’on s’y attend le moins.

Par conséquent, si on attend ce moment, sans se donner la peine de commencer, il ne viendra probablement jamais et ça risque d’aggraver la situation. Parfois, on commence un coloriage et on le termine sans même s’en rendre compte. Cela vous est surement déjà arrivé.

Donc, force est de constater que le blocage n’est finalement qu’une appréhension que nous créons nous même, et donc à nous de la surmonter. Et pour ce faire, nous devons d’abord comprendre comment ce blocage survient.

Comment colorier proprement et surmonter le blocage creatif

Comment survient le blocage lors d’un coloriage ?

En coloriage, plusieurs facteurs peuvent être à l’origine du blocage.

  • Un manque de confiance dans votre capacité à colorier
  • ne pas savoir par où commencer ou quelles couleurs utiliser
  • ne pas avoir assez de temps pour terminer un projet
  • ne pas avoir les bons outils pour le travail à faire
  • le manque de motivation

Que faire devant un dessin à colorier qui semble difficile ?

Parfois, on a l’impression que le dessin que nous apprêtons à colorier s’avère très difficile. Il nécessite peut-être beaucoup de couleurs, de nuances, de dégradés ou d’ombres ?
Les détails font souvent peur à première vue. Cependant, il ne s’agit que d’une appréhension, car il suffit de se jeter à l’eau pour se rendre compte que ce sont justement ces détails qui vont rendre ce coloriage unique et, à la fois, amusant. Si vous sentez que vous n’avez pas assez de courage pour entamer un coloriage avec beaucoup de couleurs, optez pour le coloriage monochrome, vous surmonterez cette barrière d’une façon plus détendue, j’enseigne cette technique dans ma formation Colorier Comme Un Pro.

Commencer un coloriage puis le laisser de côté (comment raviver l’inspiration pour continuer)

C’est une histoire familière, n’est-ce pas ? Vous commencez à colorier et vous avez l’impression d’être sur la bonne voie. Vous êtes confiant, vous êtes excité : vous pouvez le voir dans votre esprit et vous pensez que le résultat va être excellent.

Alors, vous continuez à colorier… et puis, soudain, il y a un déclic. Vous commencez à penser à ce que vous pourriez faire au lieu de ce que vous faites, ou peut-être n’aimez-vous pas la direction que prend ce coloriage. Et puis, avant même de vous en rendre compte, vous abandonnez tout et mettez le projet de côté, frustré.

Si cela vous semble familier (et je parie que c’est le cas), alors rassurez-vous, tout le monde est passé par là !

Il est important de se rappeler que le fait d’abandonner un coloriage à mi-chemin peut être décourageant – mais il est également important de se rappeler que se donner une chance et garder ces couleurs finira probablement par mener à un endroit meilleur que celui où vos idées originales vous ont mené. Parce que l’inspiration peut très bien nous mener là où nous n’aurions jamais imaginé aller – même si au début, cela semblait inaccessible.

La peur de l’échec

L’autre cas où le blocage survient, c’est la peur de l’échec. Parfois, on se crée des limites rien qu’en ayant des pensées négatives et de peur d’échouer avant même d’avoir essayé. Ce sentiment, s’il n’est pas surmonté à temps, risque de vous éloigner petit à petit de votre coloriage et donc de votre activité favorite.

L’impression de gâcher du matériel

Si vous vous sentez bloqué, la première chose à faire est de vous rappeler que c’est normal d’être bloqué. Cela nous arrive à tous, et cela fait partie du processus de création.

Parfois, le blocage survient lorsque nous nous mettons la pression en ayant l’impression de gaspiller du matériel. Dans ce cas, vous pouvez vous sentir peu inspiré ou pas prêt à colorier. Pour surmonter ce blocage, il vous suffit d’avoir sous la main du matériel bas de gamme que vous pouvez vous procurer à bas prix au supermarché par exemple.

Il peut s’agir de papier, de marqueurs scolaires bon marché par exemple. Si vous avez envie de gaspiller votre matériel, commencez par ce matériel, et vous ne vous sentirez pas coupable, ce qui devrait vous redonner confiance en vous.

Je vous ai démontré dans cette vidéo qu’on pouvait réaliser un dessin réaliste avec de simples crayons scolaires.

Sentir de la frustration devant son coloriage

Gaspiller son matériel n’est jamais une bonne chose, mais que faire si, malgré tous vos efforts, vous avez l’impression de gaspiller aussi votre temps et votre énergie ?

Eh bien, voici trois façons de combattre ce sentiment et de reprendre le contrôle :

  1. Faites une pause. Même si ce n’est que pour quelques minutes, s’éloigner du projet qui vous a causé cette frustration est un excellent moyen de faire le vide et de repartir à zéro.
  2. Ne pensez pas seulement à ce que vous faites mal – pensez à ce que vous faites bien ! Si certaines parties du coloriage sont bien, concentrez-vous sur celles-ci au lieu de vous attarder sur les parties qui ne se déroulent pas comme prévu.
  3. Et enfin… ne vous en voulez pas ! Il arrive que certaines choses ne fonctionnent pas ; cela ne veut pas dire qu’elles ont nécessité moins d’efforts ou qu’elles ne valaient pas la peine d’être retentées.

Comment surmonter les blocages qui surviennent en coloriage ?

Pour ne plus avoir peur de colorier et pouvoir surmonter tous les blocages qui peuvent vous empêcher d’exercer votre passion, voici le récapitulatif de ces quelques conseils à retenir : 

Le blocage le plus handicapant est probablement la peur de l’échec. Cependant, le moyen de surmonter ce sentiment est entre vos mains. En effet, il vous suffit d’arrêter de penser et d’agir. Donc, si un jour ce blocage survient, prenez simplement votre crayon de couleur et commencez à colorier.

Vous ne devez jamais attendre le moment idéal pour commencer à colorier, car ce moment ne viendra probablement pas, c’est donc à vous de le créer. En fait, commencez même si vous ne vous sentez pas prêt.

Si vous sentez que ce sentiment de manque de confiance, de doute ou d’anxiété commence à s’emparer de vous, détendez-vous, et soyez sûr de ne pas lâcher et de vous mettre immédiatement au travail.

Au lieu de repousser le coloriage, repoussez plutôt ce sentiment de doute et cette envie d’abandonner qui s’empare de vous. Pour vous aider, vous pouvez fixer des objectifs et des défis à atteindre en fin de journée par exemple.

Cependant, il ne faut jamais viser la lune. Car en visant la perfection, vous n’aboutirez peut-être à rien. Dites-vous plutôt : « aujourd’hui je vais apprendre quelque chose de nouveau ». Il s’agit ici de saisir l’opportunité d’apprentissage qui va vous aider à avancer.

Une autre astuce pourra bien vous ressourcer lorsqu’un blocage survient. En regardant vos précédents coloriages, cela vous donnera plus de motivation et vous incitera, sans que vous vous rendiez compte, à avancer.

Conclusion

Le blocage artistique et/ou créatif peut arriver à tout artiste et à n’importe quel moment. Le cas échéant, vous êtes appelés à le surmonter sans que votre ardeur au coloriage ne diminue d’un quota.

En suivant ces quelques conseils énumérés dans cet article, vous arriverez sans doute à vous ressaisir et à regagner votre confiance en vous. La chose la plus importante, c’est de ne jamais avoir peur d’essayer, de prendre des risques, mais de ne jamais abandonner.

Merci d’avoir lu jusqu’ici, dites-moi en commentaires si vous avez déjà vécu un blocage créatif, quelle a été votre difficulté et comment avez-vous remédié à cela ? N’hésitez pas à interagir avec moi en laissant vos témoignages, questions ou suggestions dans l’espace commentaire ci-dessous, je serai heureuse de vous lire et de vous répondre dès que possible.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager avec vos amis sur les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter et Instagram ou via gmail, ce sera votre belle façon de soutenir ce blog et de l’aider à perdurer. Et je vous en remercie d’avance !

Articles similaires

Coloriage adulte : Feutres Fine Twinmarkers Action

Coloriage adulte : Feutres Fine Twinmarkers Action

Bienvenue dans cette nouvelle vidéo test des fine twinmarkers Action.
Je vous avais promis de faire une démonstration de chaque produit que j’ai acheté lors de mon dernier Haul Action, alors la voici !
Si vous êtes à la recherche d’un chouette ensemble de feutres à alcool, ne cherchez …

lire plus
Crayons de couleur Professionnels à base de cire

Crayons de couleur Professionnels à base de cire

Vous voulez vous lancer dans le coloriage pour adulte ou dans le coloriage de vos propres dessins, et vous ne savez pas dans quel matériel investir ? Cet article pourra bien vous être utile. Nous allons, cette fois-ci, nous intéresser aux crayons de couleur à base de cire.

Coloriage :

lire plus

4 Commentaires

  1. Juju

    C’est vrai que le blocage artistique arrive à tous: débutant comme plus avancés.
    Quand on voit qu’un truc cloche mais qu’on n’arrive pas à mettre le doigt dessus, ça peut énerver et donner envie d’arrêter notre dessin. Parfois, simplement faire une pose et prendre du recul permet d’avoir un oeil « neuf » sur le dessin et de débloquer la situation. Quand on a le nez sur notre dessin, on n’y voit plus rien au bout d’un moment.
    Et puis c’est bien de se tromper en dessin, ça fait progresser. Il faut parfois tenter des choses sans vouloir avoir un dessin parfait.
    Mais le meilleur conseil qu’on retrouve dans l’article, c’est de ne jamais baisser les bras. Faire une pause ok, abandonner, jamais ^^

    Réponse
    • EditionSam

      Tout à fait d’accord avec toi ! Merci beaucoup pour ton commentaire !

      Réponse
  2. Isabella

    Bonjour Sam,

    Merci pour cette mine d’or, j’ai effectivement pas mal de blocages et je me perd parfois. Ta vidéo et cet article vont je le sens, m’être d’une grande aide dans mes prochains coloriages, je vais bien suivre tes conseils !

    Merci infiniment Sam ✨

    Réponse
    • EditionSam

      Merci beaucoup Isabella, 👍🌷 Je suis ravie que cet article t’ait inspirée !

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This
Secured By miniOrange