COMMENT DOIT-ON SE COMPORTER QUAND ON EST EN MANQUE D’INSPIRATION ?

Il arrive parfois qu’on manque d’inspiration pour son dessin, ou sa peinture. 
En effet, le dessin est un exercice qui nécessite de faire travailler son imagination. Cependant, le cerveau, pour une raison ou pour une autre, se trouve parfois dans une situation où il n’est pas du tout productif. Il s’agit d’une situation naturelle, qui ne devrait pas vous stresser. 

Quand vous travaillez dans un domaine où vous devez faire travailler votre imagination, comme dans le domaine artistique, il est assez fréquent que vous soyez dans l’incapacité de produire le moindre résultat. Vous êtes en manque d’inspiration, et vous décidez souvent de ne plus travailler, de laisser tomber et/ou de reporter à plus tard. Il s’agit de ce qu’on appelle communément dans le jargon artistique « le syndrome de la page blanche« . Rassurez-vous, même les meilleures passent parfois par là. Il faut juste savoir comment s’en sortir. 

Artettuto le blog de dessin
Livre pour apprendre le dessin

Recevez mes 2 Guides de Dessin + 2 Cours Vidéos

Inscrivez-vous pour TOUT Recevoir ​et démarrez dans le Dessin avec mes meilleurs conseils​

TOUT EST GRATUIT

Vous recevrez aussi par email des tutoriels et offres de mes cours privés.

Cette phase de manque d’inspiration peut être plus ou moins longue, tout dépend de comment vous l’abordez. Je le répète encore une fois, c’est une phase tout à fait normale. Il est important que vous l’intégriez, ainsi, vous n’aurez pas à stresser quand cela vous arrivera. 
C’est donc dit, évitez de stresser, et trouvez-vous une alternative qui pourra vous permettre de vous décontracter, et ainsi de laisser libre cours à votre imagination.

Comme je l’ai dit, ça arrive même au meilleur ; et ça m’arrive aussi. Bref, personne n’y échappe. 

Tout d’abord, vous devez savoir que ce syndrome de la page blanche est un mécanise tout à fait naturel. Il découle souvent d’une fatigue, d’un surmenage, ou d’autres facteurs complètement différents. Il serait difficile de donner une cause exacte, tellement les causes peuvent être d’origines diverses. Par contre, vous devez savoir qu’on peut facilement en venir à bout. En réalité, il existe beaucoup de méthodes pour venir à bout du syndrome de la feuille blanche. Je vais vous donner ici la méthode que j’utilise, et qui marche très bien pour moi. Étant donné que nous sommes constituées tous différemment, vous n’êtes pas obligé de procéder exactement comme moi. Néanmoins, ma méthode pourra vous servir d’inspiration pour vous trouver une échappatoire de ce cercle vicieux. 

Ma méthode pour trouver l’inspiration

Dans ce genre de situation, ce que j’ai l’habitude de faire, et  que je vous conseille, c’est  de vous inspirer d’une histoire déjà existante, et de la recomposer à votre sauce, avec la technique qui vous semble adéquate; l’aquarelle par exemple. En effet, les histoires sont déjà dans votre mémoire, dans votre imaginaire. Vous n’avez plus qu’à les sortir, et à les maquiller à votre sauce. N’hésitez pas du tout à y mettre de votre personnalité. C’est seulement ainsi que vous pourrez opérer un déblocage de votre inspiration. Prenez donc une histoire qui vous est particulièrement familière, et qui vous rappelle à de forts sentiments. Ceci vous facilitera beaucoup la tâche.


CAS PRATIQUE

Il y a quelque temps, alors que j’étais en manque d’inspiration, j’ai eu cette idée de dessiner à ma manière une histoire que j’affectionne particulièrement. Je vais vous conter l’histoire de ce projet ; je vous ferais savoir pourquoi j’ai décidé de peindre une fable de jean de la fontaine, en l’occurrence, l’histoire du corbeau et du renard.
J’ai toujours été une personne très friande des histoires. En effet, les histoires me rappellent mon enfance. Ma grand-mère avait l’habitude de nous en raconter le soir, à chaque fois qu’elle venait nous voir à la maison. C’est l’un des meilleurs souvenirs de mon enfance, et me le remémorer m’amène toujours à un fort sentiment de bonheur. 


Bien que très frustrant, le manque d’inspiration ne doit pas vous décourager. Voyez plutôt par là une occasion de revisiter les histoires que vous affectionniez particulièrement quand vous étiez plus jeune, à votre façon, avec vos couleurs, et avec votre style de dessin propre à vous.


Personnellement, j’ai décidé de peindre la fable de la fontaine ; le renard et le corbeau en respectant le rôle de chaque personnage dans l’histoire. Cela me permet de rester on ne peut plus fidèle à la version de l’histoire, et donc à mon souvenir d’enfance. Cependant, vous n’êtes pas obligé de faire exactement comme moi.
Le renard est représenté en orange, et le corbeau avec sa robe noir perché sur l’arbre comme dans l’histoire originale. Pour adoucir la robe du corbeau, j’y ai ajouté un peu d’indigo.
Le renard, assis majestueusement sur un tas d’herbe bien verte observe le corbeau d’un regard moqueur, voir méprisant.
Le corbeau avec le sourcil froncé a du mal à parler, à cause de ce qu’il tient entre ses becs.
Le leitmotiv de cette aquarelle reste la simplicité. Ceci s’exprime par les couleurs la technique, et les dessins.


Par cette peinture, j’ai voulu redonner à cette histoire plus de couleurs et de chaleur, ainsi, j’ai dû rajouter un peu plus de couleurs au tableau.


Remarquez quelques traits et quelques éléments colorés, pour donner un peu plus de couleurs et de mouvement, sur la litière verte du renard. Le renard se trouve lui aussi perché sur un tas d’herbe. Cette disposition lui apporte un peu plus de prestance.
La perspective est sciemment mise à rude épreuve. En effet, les deux dessins semblent ne pas être dans le même plan. Le renard (le corbeau) semble être beaucoup trop gros, alors que la branche sur laquelle le corbeau se trouve être posé semble un peu trop petite pour pouvoir supporter le poids de la bête.


L’air indifférent du renard permet d’apporter une touche parodique à cette scène mythique de la fable de Jean de la Fontaine. La présence des étoiles est assez contradictoire. Malgré tous ces points contradictoires, remarquez que le tableau reste très bien harmoniser, et respecte les grandes lignes de l’histoire originale. C’est exactement ce que j’ai voulu traduire par ce chef d’œuvre. 
J’aurais voulu ajouter à ce tableau, un soleil couchant, ou des flocons de neige. 

Cependant, je me réserve pour vous l’offrir sur une autre version de mon travail.

Profiter de cette idée de peinture pour utiliser d’autres techniques, ou différentes techniques en même temps, ce qu’on appelle par techniques mixtes. Utiliser des feutres avec des crayon de couleur, du collage, de la peinture, du coloriage….et profitez par la même occasion de cette méthode pour explorer différents outils.

Le plus important c’est de dépasser ce syndrome de la page blanche et de vous y mettre… et vous allez voir qu’au fur et à mesure que vous allez peindre, colorier, coller, etc…vous allez stimuler progressivement votre imagination, et vous allez avoir des idées qui vont venir petit à petit…Mais, vous allez surtout ressentir moins d’anxiété et plus de confiance en vous. 

Sachez que dans une technique mixte l’erreur est facile à contourner, à corriger et même à exploiter 

Donc, je le répète, vous allez piocher dans vos souvenirs d’enfance ou dans les histoires qui ont marqué votre enfance et vous aller les illustrer à votre sauce avec la technique qui vous convient.

Voilà, j’espère que vous avez apprécié cette méthode, si c’est le cas, laissez-moi un commentaire, une question ou juste une appréciation concernant cette vidéo, je me ferai un plaisir de vous lire et de vous répondre dès que possible.

tout est gratuit et sans aucun engagement.  Le lien se trouve juste en dessous de cette vidéo. 

Je vous dis à très bientôt pour une nouvelle vidéo.

Nouveau ici ? Reçois mon cours de dessin +  1 ebook sur le bon choix du matériel + 1 ebook avec 101 images pour ton inspiration => Pour bien débuter dans le dessin ! Tout est Gratuit! 

Tu recevras aussi mes meilleurs conseils par email ainsi que des tutoriels et offres de mes cours privés

x