Comment utiliser la roue chromatique ?

Comprendre la roue chromatique

En coloriage ou en peinture, on peut se perdre facilement dans le choix des couleurs. En effet, le choix et les combinaisons des couleurs se font selon des bases théoriques bien précises. Il s’agit de la roue chromatique ou la théorie des couleurs.

Une fois ce concept maitrisé, les rendus de dessin ou de peinture seront plus harmonieux en matière de palette de couleur. Alors, comment utiliser la roue chromatique et comment en la comprendre ?

Comprendre les couleurs avec la roue chromatique

En principe, la roue chromatique répond à un ensemble de principes nécessaires lors de la création des combinaisons de couleurs lors du coloriage ou de peinture. Grâce à ce procédé, les œuvres obtenues sont visuellement plus harmonieuses et répondent à une certaine logique. 

Sur le cercle chromatique, on distingue trois principales catégories de couleurs, à savoir les couleurs primaires, les couleurs secondaires et les couleurs tertiaires. De prime à bord, je vais vous expliquer ces trois catégories.

Les couleurs primaires

Une couleur primaire est une couleur brute qui n’est pas le résultat d’un mélange de couleurs. Il s’agit du rouge (magenta), du bleu (cyan) et du jaune. Ces trois couleurs sont représentées au triangle central dans une roue chromatique.

En mélangeant ces trois couleurs, on peut obtenir d’autres couleurs. Par exemple, on obtient le noir en mélangeant l’ensemble de ces trois couleurs primaires. Et si l’on mélange deux couleurs primaires, on obtient une couleur secondaire.

Les couleurs secondaires

Comme vous l’aurez sans doute compris, on obtient une couleur secondaire lorsqu’on mélange deux couleurs primaires. À titre d’exemple, le bleu et le jaune donnent le vert, le rouge et le bleu donnent le violet et le jaune avec le rouge donne l’orange.

Sur la roue chromatique, ces couleurs sont disposées sur chacun des côtés du triangle des couleurs primaires, à des distances égales entre deux couleurs.  

comprendre le cercle chromatique dit roue chromatique

Les couleurs tertiaires

Lorsqu’on mélange une couleur primaire avec une couleur secondaire, on obtient d’autres couleurs ; les couleurs tertiaires. Sur la roue chromatique, elles sont positionnées sur le cercle extérieur. 

Le rouge et l’orange donnent le rouge orangé, le jaune et l’orange donnent le jaune orangé et le jaune mélangé au vert donne le vert citron…

En outre, on peut mélanger une couleur primaire avec ses couleurs complémentaires. Dans ce cas, les deux couleurs s’annulent. La couleur obtenue est une couleur neutre comme le marron qu’on obtient par le mélange du rouge et du vert.

Comment interpréter le cercle chromatique ?

Le cercle chromatique est utilisé en peinture et se trouve dans tous les outils de graphisme. Il permet d’avoir des compositions et d’associer facilement les couleurs. Pour l’utiliser, il faut comprendre son fonctionnement et comment associer les couleurs.

Comme je vous l’ai expliqué, la composition du cercle est basée sur les couleurs primaires auxquelles s’ajoutent les couleurs secondaires, qui sont une association de deux couleurs primaires. Les couleurs tertiaires associent les couleurs secondaires et primaires.

Le principe de fonctionnement du cercle étant d’associer les couleurs. On distingue deux principaux types d’associations, à savoir : les couleurs analogues et les couleurs complémentaires.   

Les couleurs chaudes et les couleurs froides explication en image

Comment trouver les couleurs analogues et complémentaires ?

Avec ces associations, nous nous trouvons devant un cercle divisé en deux : d’un côté toutes les couleurs chaudes et de l’autre les couleurs froides. Voyons maintenant l’association des couleurs.

La couleur analogue est celle qui est située l’une à côté de l’autre sur cette échelle circulaire. Ainsi, par exemple, si vous regardez l’échelle ci-dessus, nous avons une couleur bleu-vert ; alors son analogue serait le bleu verdâtre ou l’aquamarine (un bleu clair).

La couleur complémentaire est celle qui est opposée l’une à l’autre sur cette échelle circulaire. Par exemple, si vous regardez à nouveau l’échelle ci-dessus, nous avons le jaune et le violet ; alors leur complémentaire serait le rouge et le vert.

Les couleurs analogues

L’association la plus simple, ce sont les couleurs analogues. Ces dernières sont les couleurs juxtaposées sur le cercle extérieur de la roue chromatique. Elles sont composées à partir de la même couleur primaire et se suivent sur le cercle.

Exemple : Le jaune, sa couleur tertiaire le jaune orangé et l’orange, sont des couleurs analogues.

Les couleurs complémentaires doubles

Pour ce qui est des couleurs complémentaires doubles, elles sont utilisées pour créer des contrastes et des ambiances de couleurs. Sur le cercle chromatique, elles se situent l’une en face de l’autre. Les principaux duos sont composés d’une couleur primaire et de sa secondaire opposée.

Exemple : le rouge et le vert, le bleu et l’orange, le jaune et le violet.

Noter que les couleurs secondaires et tertiaires si elles se trouvent opposées, forment aussi des duos de couleurs complémentaires.

De plus, ces compositions peuvent être faites en quatre couleurs en les reliant avec un carré ou un rectangle sur la roue chromatique.

Les couleurs complémentaires double explication

La triade

Pour des besoins plus exigeants en coloriage ou en peinture, on parle de couleurs triades. Cela fonctionne selon le même principe que les couleurs complémentaires, mais avec trois couleurs au lieu de deux.

Pour ce faire, on associe trois couleurs en traçant un triangle sur le cercle chromatique. Plus souvent, les trois couleurs les plus éloignées donnent des compositions qui sont très vivantes et très contrastées.

Les couleurs triades

Comment colorier un cercle chromatique ?

Pour mieux assimiler la théorie des couleurs et leurs représentations sur la roue chromatique, il serait bien de vous exercer dessus. C’est pourquoi je vous propose de prendre un modèle de cercle chromatique vierge et de le remplir.

Pour ce faire, il vous faut bien évidemment des couleurs primaires (une palette de peinture acrylique par exemple) et de quelques pinceaux. Vous pouvez aussi le faire avec des crayons de couleur ou des feutres.

Commencez par déposer les trois couleurs primaires sur la palette, puis appliquez-les l’une après l’autre sur le triangle du centre et les cases d’en face de chaque couleur.

Comprendre le cercle chromatique

Une fois ces trois couleurs appliquées sur les bonnes places, vous allez passer aux couleurs secondaires. Comme je vous l’ai expliqué un peu plus haut, pour obtenir une couleur secondaire, on mélange deux couleurs primaires entre elles.

Par exemple, l’orange = le jaune + le rouge. Une fois la couleur obtenue, on l’applique sur le triangle qui se trouve entre le rouge primaire et le jaune primaire (sur le triangle central). On l’applique également sur la case correspondante sur le cercle. Et ainsi de suite.

La dernière étape consiste à peindre les couleurs tertiaires sur la case qui se trouve entre chaque deux couleurs secondaires.

Par exemple, pour obtenir un jaune orangé, on mélange de l’orange avec du jaune primaire et on l’applique sur la case qui se trouve entre ces deux couleurs sur le cercle chromatique.

Conclusion

La roue chromatique est une représentation simplifiée des couleurs. Elle sert pour faire ressortir plusieurs éléments clés comme la température des couleurs, leur luminosité, l’opposition et la juxtaposition (pour certaines couleurs) … Le but étant d’harmoniser les couleurs en suivant la logique des compositions.

Le cercle chromatique est utilisé dans le graphisme, mais aussi en coloriage et en peinture.

Désormais, vous êtes mieux armés en connaissance pour jouer avec les couleurs dans vos dessins et avoir des rendus beaucoup plus impressionnants et professionnels.

Maintenant quoi de mieux que de connaitre l’influence des couleurs sur nous ? Et si cela vous tente, je vous invite à lire au sujet de la couleur des sentiments, vous en apprendrez autant !  

Articles similaires

6 Commentaires

  1. touati

    Bonjour, un grand merci pour tous ces conseils //
    j’ai un peu tardé pour m y interesser il faut être dispo pour tout comprendre. je suis novice merci Samira pour votre gentille attention ///salutations///

    Réponse
    • EditionSam

      Bonjour, je suis ravie que cet article vous a plu !😊👍

      Réponse
  2. Laetitia

    Coucou Sam 🙂
    C’est bien moi, Laetitia, j’ai juste changer d’adresse mail.
    Cet article est super ; il est clair et complet. C’est toujours un plaisir de lire tes explications. Il faudrait que je me discipline et utilise un peu plus cette roue chromatique car j’ai l’habitude de faire au ressenti. Merci beaucoup pour cette piqûre de rappel. Passe un bon week-end, bisous

    Réponse
    • EditionSam

      Bonjour Laetitia,

      Je suis contente que cet article t’ait plu et qu’il t’ait donné envie de revoir certaines règles de la roue chromatique. Il est clair qu’au début, on préfère se fier à son ressenti, mais avec une bonne compréhension des règles de base, l’œil devient plus aiguisé et capable de détecter si les harmonies sont bien placées. Bon week-end à toi aussi ! Bisousss!

      Réponse
  3. France Grenier

    Merci pour le rappel du cercle chromatique, ça rafraîchit son fonctionnement. Je m’en suis achetée un mais je préfère celui que l’on fait avec toi. Beaucoup plus simple et tellement facile à comprendre. Je le trouve pertinent lorsqu’il faut créer des ombres. Il nous aide à choisir le bonne couleur qui doit être sa complémentaire mais si je désire une ombre plus pâle, je vais prendre la complémentaire adjacente. Tu peux me corriger si ce n’est pas bon. C’est comme cela que j’ai compris le fonctionnement 🤔. Encore merci Samira, c’est tjrs enrichissant les informations que tu nous donnes.

    Réponse
    • EditionSam

      Merci beaucoup pour ton gentil commentaire, France ! Cela me touche beaucoup. Je suis très contente que cet article te permet de faire une petite révision au sujet du cercle chromatique. Mais je trouve que les couleurs n’ont plus de mystère avec toi, car tu sembles avoir bien compris le principe des mélanges et des ombres…d’ailleurs ça se remarque bien dans tes derniers coloriages ! Quelle belle évolution ! Hâte de voir tes autres coloriages.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest

Share This
Secured By miniOrange