Accueil  >>  Un peu d'histoire de l'art  >>  Paul Cézanne

Paul Cézanne

   Un peu d'histoire de l'art  Commentaires fermés sur Paul Cézanne

Qui est Paul Cézanne?

Paul (1839-1906) né et mort à Aix-en-Provence de père banquier.
Après une période scolaire pleine de succès, Cézanne allait terminer ses études supérieures à l’académie suisse. Il fut refusé à l’école des beaux arts avec ce motif: “tempérament de coloriste”, par malheur Cézanne avait peint avec excès. Découragé, il revient à Aix-en Provence où ont été passé ses études scolaires, à la grande joie de son père, qui lui offre un emploi dans sa banque.
Mais Paul, dessine et peint avec ardeur. Il décore les murs du Jas de Bouffan de quatre panneaux, les quatres saisons. En Novembre 1862, il part à Paris. Il fréquente les impressionnistes sans toute fois les apprécier. Il approche Monet, Degas, Renoir, mais c’est aux œuvres de Delacroix et de Courbet que va son admiration.

Les moments forts de Paul Cézanne

Il rencontre Hortense Fiquet et quelque temps après l’épouse. Il décide alors de s’installer à Auvers-sur-oise, où il vivra pendant deux ans en compagnie de Pissaro et de Guillaumin, dont il écoute les conseils et subit l’influence. Sa palette s’enrichit et s’éclaircit, sa touche gagne ses moyens de simplification. Cézanne fit ensuite la connaissance de Van Gogh. Les divers portraits de Madame Cézanne, une série de baigneurs et de baigneuses confirment cette évolution.

Renonçant aux petites touches, à la divisions des tons, Cézanne peint par masses, accuse les volumes, recherche l’unité de composition. Son œuvre gagne en réflexion, en fermeté et en intensité plastique.

 

A force de volonté et de méditation, Paul Cézanne retrouve la fraicheur native et de la sensation fondamentale qu’il s’agit de signifier, de solidifier et d’éterniser dans le tableau. Réaliste, il l’est autant même plus qu’eux, car il entend dépasser le réalisme, aller au delà de la “petite sensation”, des données immédiates des sens. Bien qu’il admire avec ferveur Poussin, Daumier, Courbet, le solitaire d’Aix, ne veut pas d’une forme noyée dans le clair obscure et le modelé. Il la dégage au contraire, la cerne, la met en valeur.
Paul Cézanne résumera toutes les étapes de l’impressionnisme.

Paul Cézanne

Paul Cézanne

Plus tard les artistes feront le manifeste (un point de vue général entre eux. Ils analysent et exposent leur théorie sur ce qui concerne l’ensemble de l’œuvre). Cézanne voulait traduire l’espace et le volume sur la surface, réunir les trois dimensions de l’espace sur une seule surface. Il ne respectait pas la perspective. Il a essayé de construire le dessin en un espace par la couleur et avec une composition rythmée. Il entrainait la figure géométrique, ce qui lui permettait de dire plus tard qu’il voyait la nature sous des formes géométriques, une manière de représenter à sa façon l’espace, ce qui était très originale. Ors Ingres avait déjà fait la déformation, mais pour lui même, pour son intérêt plutôt pour l’esthétique (voyons avec l’exemple de : la femme au long corps “ODALISQUE”) mais c’était une déformation gratuite pour faire plaisir aux yeux.

La naissance du Cubisme

Cézanne ne se limita pas qu’aux formes géométriques, il va donner une consistances  même aux fluides, à l’air, aux brumes, aux vapeurs… Le ciel, la mer, de ses paysages ont autant de carrure et de solidité que les arbres, les rochers, les maisons. “Traitez la nature par le cylindre, la sphère, le cône,…”disait-il et rediront plus tard les cubistes.

 

 

« J’ai décidé de partager avec vous ces quelques notes simples et résumées, pour simplifier la compréhension de certains mouvements artistiques, de découvrir et de retenir certains noms fondamentaux ou de ceux qui ont le plus marqué la période dont je parle. Laissez-moi un commentaire si vous trouvez que j’ai manqué un détail ou autre. Mais vous pouvez aussi me laisser un commentaire pour me donner votre appréciation, ça me fera très plaisir!. A bientôt pour un autre résumé d’H.Art. »

(Visité 124 fois)
Les commentaires sont fermés.