Accueil  >>  Un peu d'histoire de l'art  >>  Le Fauvisme

Le Fauvisme

Le Fauvisme, définition

Le Fauvisme est un mouvement pictural français qui a commencé au début du XX em siècle.
Le Fauvisme doit son nom à Louis Vauxcelles, critique du Gil Blas. Rendant compte du salon d’automne de 1905, il qualifia la salle centrale de “cages aux fauves” , où les innovations formelles et les audaces chromatiques de Matisse, MarquetAndré Louis Derain se trouvaient confrontées au “Lion ayant faim” du Douanier Rousseau.

Emile Loubet Président de la République refuse d’inaugurer le troisième Salon d’automne qui s’ouvrait alors au Grand Palais, apprenant par la presse que le Salon serait le rendez-vous d’un certain nombres d’œuvres jugées par la critique non-conformes à l’attente. Le critique d’art Louis Vauxcelles qui je viens de citer a qualifié les artistes présents dans la salle VII de “fauves”.

Le Fauvisme

Très vite la salle VII sera surnommée “La cage aux fauves”.

La critique est très incisive envers les artistes. Cette nouvelle représentation picturale et colorimétrique choque l’opinion public et met mal à l’aise la plupart des visiteurs et critiques d’art. C’est comme ça que nait et s’est fait connaitre le Mouvement: D’un scandale!.

La naissance du fauvisme:

Plusieurs peintres ont contribué à cette période du fauvisme:

L’exemple de Van Gogh (“j’aime Van Gogh mieux que mon père” s’écrivait Vlaminck, sortant en 1901 de la rétrospective de ce peintre) et celui de Gauguin ont joué un rôle dans la formation du fauvisme.
Il convient d’y ajouter l’enseignement à L’ENSBA (École nationale supérieure des beaux-arts) de Gustave Moreau, conseillant à ses élèves, parmi lesquels Matisse, Albert Marquet, Rouault, de ne croire en fait de la réalité qu’à celle du “sentiment intérieur” et de saisir “chez les Anciens, le transformé imaginaire de la couleur.

Matisse et ses amis convertirent à cette doctrine Raoul Dufy et Othon Friesz, ce dernier déjà invité à des audaces de coloris par sa rencontre avec Armand Guillaumin en 1901.

De leur côté, à Chatou, Vlaminck et Derain s’engageaient instinctivement sur la même voie, ce que faisait également, avant même d’arriver à Paris, le Hollandais Kees van Dongen.

Le Fauvisme teint à tout exprimer par l’orchestration de couleurs pures et aux premiers chef le sentiment et la pensée de considérer comme des thèmes à développer dans ce sens et non pas à imiter formellement.

Après avoir ainsi contribuer à ouvrir la voie au Cubisme, au Surréalisme, à l’Abstraction, la plupart des fauves, dès 1908, se sont engagés dans d’autres directions. En plus des peintres précités, louis valtat, dont les travaux préludent au fauvisme dès 1892, charles camoin, Braque (passagèrement), Marguin, Jean Puy ont fait partie de cette école à laquelle on attache aussi à  Auguste Chabaud.

Malheureusement, le mouvement s’éclipsera vers la fin de l’ année 1908 (plus ou moins).

 

 

 

« J’ai décidé de partager avec vous ces quelques notes simples et résumées de mes cahiers d’histoire de l’art que j’ai conservé depuis plus de 20 ans et que je partage avec vous, ici dans mon blog, pour vous simplifier la compréhension de certains mouvements artistiques, de vous faire découvrir et retenir certains noms fondamentaux de ceux qui ont marqué la période dont je parle.
Laissez-moi un commentaire si vous trouvez que j’ai manqué un détail ou autre. Mais vous pouvez aussi me laisser un commentaire pour me donner votre appréciation, ça me fera très plaisir!. A bientôt pour un autre mouvement artistique et un autre résumé d’Histoire de l’Art. »

(Visité 3 287 fois)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nouveau ici ? reçois mes Meilleurs Conseils! C'est GRATUIT! 

x