Accueil  >>  Le saviez-vous?  >>  Comprendre la perspective de chaque objet

Comprendre la perspective de chaque objet

Comprendre la perspective de chaque objet

La perspective d’un objet est la représentation en trois dimensions que l’on peut faire de celui-ci sur un espace en deux dimensions tel un mur, une toile ou une feuille de papier. Elle offre une multitude de possibilités de représentation, en fonction de la position de l’objet ou d’un point de vue. Ainsi, il y aurait une forte corrélation entre notre perception de l’objet, celle que l’on voudrait lui donner et la position de l’objet en question.

Contexte historique de la perspective

Le Couronnement de la Vierge de Fra Angelico

Ce n’est qu’à partir du XIVe siècle à Florence, à partir de la fin du moyen âge et au début de la renaissance que les artistes découvrent progressivement la perspective et les proportions, et qu’une avancée significative a été faite par des chercheurs italiens, pour matérialiser la perspective et mieux la comprendre. Parmis les premières oeuvres témoignant du soucis de la perspective le tableau “Le Couronnement de la Vierge “de “Fra Angelico“.

C’est ainsi que vient le souci de représenter autrement les éléments du tableau en essayant de se rapprocher à une représentation plus correcte de la réalité du sujet, avec le soucis de bien représenter et faire ressentir cette idée de profondeur.

  1. Leur première solution était de jouer avec les proportions des différents plans, c’est à dire représenter l’élément qui est en premier plan plus grand que l’élément se trouvant en second plan.
  2. Jouer sur le contraste entre les plan: utiliser des couleurs sombres pour les sujets du premiers plan et des couleurs clairs pour le fond. Exemple: la Joconde de Léonard de Vinci.
  3. Enfin, viens en troisième méthode la technique du point de fuite.

Il faut tout d’abord savoir que la vision de l’être humain est moins importante que celles des autres êtres et notamment des animaux et des insectes. En effet, pour envisager la perspective d’un objet, on ne dispose que d’une capacité de vision de 60° qui peut être représentée sous une forme conique. on peux par ailleurs déplacer ce cône en changeant de position ou en bougeant notre tête, sans jamais augmenter ni réduire l’aspect ou le volume de celui-ci.

Ainsi, si on dessine deux lignes parallèles sur le sol et sur une certaine distance, nous allons nous rendre compte en nous tenant à l’une des extrémités que ces lignes se coupent à l’horizon en se croisant.

Les éléments d’appréciation visuelle

La position de l’observateur est capitale pour déterminer ou apprécier une perspective. En effet, mon point de vue, la hauteur de mon œil par rapport au sol sont des éléments d’horizon et de ligne de vision qui vont considérablement influencer la perspective d’un objet. Je peux donc avoir une représentation différente d’un tiers qui n’aurait ni la même taille que moi, ni la même position. Je peux par ailleurs lui donner une plongée différente, en fonction de lieu où je me situe. Par exemple, si j’observe un objet d’en bas, je le représenterai sous la forme d’une contre plongée, par contre si je l’observe d’en haut, ce sera plutôt sous la forme d’une plongée. Je peux ainsi donner à chaque objet une taille, une envergure importante ou non en fonction de ma position ou de celle de l’objet et si un seul des paramètres change, la perspective changera tout autant. C’est pourquoi je peux avoir un nombre indéterminé de perspectives pour un seul objet.

La nécessité d’un point de fuite

Perspective à un point de fuitePour représenter la perspective de chaque objet, j’aurai assurément besoin d’imaginer des lignes parallèles qui partiraient d’un objet vers l’horizon. Celles-ci partiraient des points de fuite que j’aurais identifiés au préalable. À partir de mes différents points de fuite, je pourrai ainsi tracer une multitude de lignes qui vont se croiser et se couper à l’horizon et à l’intérieur de celles-ci je pourrai représenter aisément une perspective de l’objet initial. De la même manière, je peux dans un premier temps faire la représentation d’un objet quelconque et obtenir sa perspective en lui représentant un volume ombrant que je pourrai orienter en fonction de ma position ou de celle de l’objet.

Comment réussir sa perspective ?

Réaliser une perspective fidèle c’est réussir la projection d’une image ou d’un objet visible en trois dimensions sur un plan en deux dimensions. Ceci requiert la prise en compte de différents facteurs visuels. La perspective n’est pas une donnée immuable, elle peut changer au gré des données environnementales ou de position, autant de critères qu’il convient de prendre en compte, avec des techniques pratiques, pour garantir le succès de sa perspective.

Ajuster sa ligne d’horizon

Perspective à 2 points de fuitesTout d’abord, je dois déterminer la hauteur de mon point de vue et son horizon. Ma taille ou la hauteur que je me donne influencera considérable la perspective de l’objet. Au fur et à mesure que je change de position, la perspective également change, raison pour laquelle je dois déterminer une seule position que je maintiendrai jusqu’à la fin de cette représentation. Mon champ visuel est également déterminant pour apprécier la perspective qui doit se situer dans les 60% de taux de couverture visuel dont est capable la vision de l’être humain. Cependant, il ne s’agit pas que de ma position, celle de l’objet est aussi d’une grande importance. En effet, si l’objet est en mouvement, il me sera très difficile d’en déterminer une perspective. L’objet doit donc être immobile et fixe. Si je peux bouger l’objet en question, alors je le positionnerais sur l’angle qui me permettra de ressortir un peu plus les détails de la face que j’aurais choisi.

Déterminer le sens de la plongée

La plongée que je vais donner à un objet me permettra également de le représenter comme préconisé. Prenant en compte le point d’équilibre qui peut être considéré comme l’horizontal, je peux réaliser une perspective équivalant au degré zéro, sans aucune plongée. Ainsi, ce dernier aura une hauteur qui représentera le mieux l’objet initial. Je peux également donner un peu plus d’effet à ma perspective en choisissant un angle de plongée différente. Si je regarde l’objet de haut, je le représenterai en plongée, mettant en avant les éléments de la vue de dessus. Ce qu’on appel par vue plongeante.

Je peux par contre choisir de mettre plutôt en avant les éléments de la vue de dessous en optant pour une contre-plongée. Je vais pour cela me placer en dessous de l’objet en question.

Positionner les points de fuite

Le moyen de plus aisé de réussir une perspective est de déterminer des points sur lesquels je vais tracer des lignes imaginaires. A l’aide d’un cube dans lequel je représente l’objet donné, je peux ensuite déterminer une projection qui me permettra de réussir ma perspective. En outre, je peux identifier un ou plusieurs points de fuite sur l’objet, desquels je fais partir des lignes parallèles ou lignes de fuite qui dans une projection, vont reproduire les principaux éléments de l’objet initial. Il y a cependant des erreurs d’imprudence à éviter. En effet, je dois faire attention de bien identifier ma ligne d’horizon, car une mauvaise ligne peut malheureusement conduire vers l’échec de ma perspective.
Au lieu de me fier à mon instinct, je dois donc plutôt le construire progressivement en utilisant les lignes de fuite.

Les lignes de fuites sont des éléments important pour structurer un plan ou des éléments dans un ordre juste, logique et fidèle à la réalité, pensez-y!

J’espère que ce petit résumé vous a un peu éclairé sur les grands principes de la perspective et sur ses caractéristiques. Je vous ferai une formation complète à ce sujet, avec des exemples concrets et bien expliqués, si vous êtes intéressé(e), laissez-moi un commentaire ci dessous.

(Visité 929 fois)

2 commentaires so far:

  1. Laetitia dit :

    Merci pour cet article très intéressant.
    La perspective est un vrai défi pour moi donc oui je suis intéressée pour en savoir plus sur le sujet. Peut-être une petite démo en vidéo ?
    Bonne continuation Sam, ton site est superbe !

    • admin dit :

      Merci beaucoup Laetitia! Je ferai une petite formation sur la perspective sans utiliser plusieurs termes techniques, le but est de vous simplifier la technique et non pas de vous la compliquer. Alors pour toutes celles et ceux qui seraient intéressés par la formation, je vous prie de me laisser un petit commentaire et de me dire quelles sont vos difficultés en perspective…
      Merci
      Bisou!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nouveau ici ? reçois mes Meilleurs Conseils! C'est GRATUIT! 

x