Accueil  >>  Technique de peinture  >>  Apprendre l’aquarelle

Apprendre l’aquarelle

   Technique de peinture  Commentaires fermés sur Apprendre l’aquarelle

Comment apprendre l’aquarelle ou le cours de peinture pour débutant

Dans cet article, je vais vous parler de l’aquarelle mais aussi vous détailler en résumé certains points importants de ce procédé en essayant de vous donner quelques prix approximatifs de certains matériaux pour aquarelle avec certaines références de marques connues ou moins connues pour que vous ayez une idée claire de choix et de savoir comment bien commencer à apprendre l’aquarelle facilement.
Donc, voici, les points importants que vous découvrirez dans cet article:

  1. L’histoire de l’aquarelle
  2. Les techniques de l’aquarelle
  3. Quelle est la différence entre l’aquarelle et la gouache
  4. la boite à outils
  5. Le papier aquarelle à utiliser
  6. Quels crayons de couleur aquarellable utiliser?
  7. Quelle boite de peinture aquarelle choisir?
  8. La palette de peinture aquarelle

La peinture à l’aquarelle est un art délicat qui demande une certaine technique et dont l’apprentissage nécessite la connaissance de certains codes, que je vais “tenter” de vous inculquer.
Cette peinture particulière est composée d’eau et de pigments pulvérisés qui restent en suspension quelque temps et au fur et à mesure que l’eau s’évapore, ils se déposent doucement sur le papier.
C’est cette texture qui donne sa clarté et sa transparence et son côté aérien à l’oeuvre qui est si plaisante à contempler.
Les mots qui me viennent à l’esprit en regardant une aquarelle sont finesse, délicatesse, raffinement et élégance, mais il y en a tellement d’autres !. Mais avant de vous développer le procédé et les matériaux nécessaire pour faire une belle aquarelle, j’aimerai vous résumer en quelques ligne les l’origine de ce procédé et vous citer quelques précurseurs de ce procédé qui n’est plus un mystère de nos jour.

L’histoire de l’aquarelle

L’un des premiers artistes qui utilisait dans ses peintures différents liants solubles dans l’eau additionnés de pigment broyés, pourwilliam-turner-aquarelle avoir cet effet de transparence de l’aquarelle, était le peintre Allemand Albrecht Dûrer (1471-1528). Mais cette technique baptisée sous le nom “aquarelle” n’a été révélée au grand jour et fort pratiquée qu’à partir de la fin du XVIIIe et vers la moitié du XIXe siècle sous l’essor de l’Ecole anglaise.
Les premiers aquarellistes qui ont adopté cette technique et qui ont su exploité les possibilités de ce procédé, pour n’en citer que quelques uns, sont J-R. Cozens, Paul Sandby, Thomas Girtin...
Joseph Turner quand à lui a repoussé les limites de l’aquarelle en expérimentant de nouvelles techniques de lavis par grattage, épongeage et en incorporant de la couleur opaque. John Sell Cotman, lui par contre, fut accros à l’aquarelle ce qui fut de lui l’un des artistes des plus expérimentés maitrisant parfaitement les techniques de l’aquarelle.

Les techniques de l’aquarelle

L’aquarelle s’appuie sur le fait de mettre des applications successives de légères couches de couleur appelée lavis, sur du papier spécial aquarelle dont sa blancheur facilitera ces rehauts en leur donnant une tonalité lumineuse et dense, et grâce à la lumière qui en sera absorbée. La technique de l’aquarelle repose sur deux principes fondamentaux: la rapidité d’exécution, et le support sur lequel sera appliquée la peinture.
– Ce procédé fait appel à la réserve du blanc qui va cerner ou donner de l’éclat à la couche de peinture. Il est donc important de créer des espaces de réserves pour donner plus de lumière ou plus de légèreté à certaines zones de votre peinture. Car contrairement à d’autres techniques de peinture l’aquarelle se base sur la couleur du fond, c’est à dire sur le blanc du papier, étant donné que vous n’utiliserez jamais de tube blanc pour peindre à l’aquarelle, sauf exception.
– Grâce à sa légèreté, à ses techniques souples et à ses rendus exceptionnels, l’aquarelle a su se faire une place dans le marché de l’art. Mais pour se faire durer aussi longtemps que les autres types de peinture, il est essentiel d’utiliser des pigments de qualité et un papier exempt d’acide garant d’une meilleur conservation de l’oeuvre mais surtout de l’intensité des couleurs.

L’aquarelle, quelle différence avec la gouache?

Sa différence avec la gouache, est qu’après séchage, elle devient de moins en moins soluble à l’eau.
– Il arrive souvent que dans un même travail, on utilise à la fois la transparence due à l’aquarelle, et l’opacité due avec la gouache. Ce qui importe c’est de savoir équilibrer les deux, d’un point de vue optique et matériel (gouache de qualité).

Passons maintenant au côté pratique et citons le matériel nécessaire pour faire de l’aquarelle. Selon votre budget, vous pouvez passer du simple, au plus sophistiqué. Ce qui suit n’est qu’une idée de quelques possibilités.

La boite à outils

  • Le papier pour aquarelle
  • Les crayons de couleur
  • Les godets (ou les demi-godets)
  • Ou les tubes aquarelle
  • Les différents pinceaux

Le papier aquarelle à utiliser

Ce papier se décline en termes de mesure, à savoir le nombre de grammes au mètre carré. Je vous présente trois types de grammage qui me paraissent intéressants à connaître.

  1. Le papier qui a moins de 300 gr au m2, il est peu cher, mais il est difficile à exploiter, en effet, il ne peut être utilisé qu’en le punaisant sur un cadre dur, car il se déforme au contact de la peinture. Il peut être privilégié pour les débutants qui font beaucoup d’erreurs, sans vraiment s’en rendre compte.
  2. Le papier de 300 gr au m2 qui paraît, d’après moi, le meilleur que vous soyez néophyte ou non, car il n’est ni trop mince, ni trop compact, ce qui est un plus pour la suite du travail.
  3. Le papier de plus de 300 gr au m2 est parfait pour ceux qui souhaitent avoir du temps pour peindre, car le séchage est beaucoup plus long.

L’importance du grammage du papier aquarelle

Plus le grammage est important, plus votre feuille refusera l’évaporation d’une manière rapide. Il est bon de s’en souvenir en fonction de ce que vous avez en tête.
Parlons ensuite du grain du papier, selon le choix (qui est entièrement le vôtre) il donnera un reflet satiné, fin ou gros (ou encore appelé torchon).

  • Le premier papier permet de faire des lignes fines et de s’approprier les moindres détails, il est cependant difficile à maîtriser, il vaut mieux ne pas le préconiser à un “stagiaire” en dessin.
  • Le second s’utilise dans tous les cas habituels de figure, il y a donc peu de chance de se tromper en le choisissant.
  • Le troisième, enfin, est plutôt pour les personnes qui maîtrisent la technique correctement et, ce, depuis un certain temps.

Il reste une dernière petite chose à parcourir:

Quel forme de papier préférer ?

la feuille libre, elle est généralement utilisée pour ceux qui débutent, le bloc collé qui permet de peindre sans avoir de l’humidité est une autre alternative.

Quels crayons de couleur aquarellable utiliser ?

Ces crayons spéciaux dont la particularité est de se diluer au contact de l’eau sont particulièrement  efficaces et pratiques pour faire une aquarelle, en effet, ils sont plurivalents, on peut s’en servir tels quels, c’est à dire à sec et ensuite diluer avec un pinceau mouillé (ou un pinceau à eau) ou alors les utiliser sur du papier détrempé (mouillé au préalable). Il y a un nombre important de possibilités et de techniques car chacun a les siennes, un exemple parmi tant d’autres, lorsque l’aquarelle est sèche, il m’arrive de repasser dessus afin d’avoir des résultats très exclusifs.

La marque Faber-Castel

La marque Faber-Castel est reconnue comme délivrant des produits d’excellence dans ce domaine.
Une boîte en métal Faber-Castel / Albrecht Dürer de 12 crayons coûte environ 25 euros, mais il s’agit d’un excellent matériel. Celle de 24 couleurs vaut au alentour de 50 euros. Il n’est pas vraiment nécessaire d’en acheter un nombre plus grand lorsque l’on débute. Je me contente généralement d’avoir une base de crayons et d’en acheter à l’unité lorsque le besoin s’en fait ressentir.

Astuce:

Pour les très petits budgets, les color pep’s aquarellables sont vendus sur Amazon.fr par douze et coûtent 11, 97 euros. Malgré le prix défiant toute concurrence, il semble que la qualité soit au rendez-vous.

Boite d'aquarelle

Ma boite aquarelle Daler-Rowney

Boite de peinture aquarelle

Corector Aquarelle japonaise Gansai 18 godets a plus d’un tour dans son sac !.
Vous y trouverez 18 couleurs chatoyantes. Pour en savoir plus, voici l’énoncé des nuances; rouge écarlate, rouge, lie de vin, jaune moyen, orange, or, vert de mai, vert moyen et vert d’olive. Elles sont disposées dans des godets de bonne taille et elles peuvent se combiner à l’infini.
Leur spécificité tient au fait que l’on trouve beaucoup de pigments dans leur fabrication, ce qui donne des couleurs vibrantes du plus bel effet. Le prix de la boite est de 18 est de 45,90 euros, celle de 12 est à 34,90 euros.
Lefranc et Bourgeois, lui, présente une boite en métal de 12 godets avec un pinceau pour un prix de 19, 95 euros, elle est particulièrement adaptée pour ceux qui débutent.

Enfin Rougier & Plé a sorti un coffret en bambou intéressant puisqu’il contient des demi-godets au nombre de 12, une palette et un pinceau pour 29,90 euros. Un panel de couleurs très complet: jaune citron, jaune de cadmium pâle, rouge de cadmium, laque pourpre, bleu intense, outremer clair, vert émeraude, gris de Payne, ocre jaune, terre d’ombre brulée, terre de Sienne naturelle, blanc de Chine.

Palette peinture aquarelle

Mon premier choix se porte sur la boîte métal aquarelle Bréhat par 36 – Dalbe – 94,55 euros. Elle contient une palette rétractable très pratique et se présente soit en demi-godets ou en tubes, les couleurs sont à la fois fortes et raffinées, elle est présentée par une marque connue Dalbe. Bien entendu, ceci concerne des connaisseurs qui ont déjà une certaine expérience.

Sinon, dans un deuxième choix, et c’est celle que je possède en ce moment, c’est la marque: Daler-Rowney, comptez dans les 49,99 euros.
Mais en voici une autre, Peinture aquarelle extra-fine Bréhat – tube 15ml – Dalbe, dans un nuancier de 48 couleurs, le prix ? à partir de 3,70 euros
Existe également en demi-godet d’aquarelle extra-fine, à la pièce, dans un choix de 48 couleurs, depuis 3,20 euros.

Mode d’emploi:

Vous l’aurez compris l’aquarelle, comme toute chose, demande une suite logique du déroulement pour atteindre son but, je m’explique:

  1. En tout premier lieu, il faut choisir une idée.
  2. Puis, prendre le temps de la réflexion pour la laisser murir.
  3. Échafauder et composer le dessin dans sa tête puis sur papier.
  4. Passer à la mise en couleurs, le travail le plus difficile.
  5. Se concentrer sur l’ensemble et rectifier les particularités.
  6. Si nécessaire, repasser sur le dessin pour accentuer certaines parties.

J’espère que cet article vous a un peu éclairé sur ce que c’est que l’aquarelle, sa petite histoire et surtout a répondu à certaines de vos questions comme: quels sont les matériaux pour faire une belle aquarelle.
N’oubliez pas que chaque matière demande de la pratique et de la persévérance. Pour ma part j’aimerai bien connaitre votre expérience avec cette technique, si vous l’avez déjà testée, expérimentée ou quel est l’obstacle qui vous empêche de commencer. Je vous invite donc à me laisser votre commentaire en utilisant le formulaire ci-dessous.

Entretemps, je vous dis à bientôt pour d’autres infos utiles pour mieux progresser!

(Visité 869 fois, 1 visits today)
Les commentaires sont fermés.